• Post category:Recherches
  • Reading time:8 min(s) read

Et quand l'étoile devint l'Homme

L’origine structurelle de l’Homme est composée des éléments Carbone, Hydrogène, Oxygène et Azote, tout comme les minéraux, végétaux et animaux qui constituent la planète. Ces composants (comme tous les éléments du tableau de Mendeleïev) sont originaires du Cosmos. Cela prouve que la vie est arrivée sur la Terre suite à une explosion d’étoiles et que tout ce qui est sur Gaïa est en reliance, car constitués des mêmes éléments.
Que ce soit le règne minéral, végétal ou animal, chacun est présent sur Terre pour aider l’Humain en fonction d’une empreinte qui peut être qualifiée d’alimentaire, thérapeutique, énergétique, voire spirituelle.
Au niveau alimentaire, l’homme est obligé de se nourrir pour renouveler sa structure et la majorité des végétaux est assimilable, répondant aux besoins de l’Humain, mais l’information contenue dans les plantes agit également au niveau thérapeutique. Cela veut dire que la structure de l’homme réagit à certains types de plantes qui lui redonnent la santé. Certains végétaux ont également des vertus énergétiques et spirituelles. C’est le cas des plantes psychoactives qui agissent sur une partie du cerveau qui n’est pas palpable.
Nous avons tous des ressentis, des intuitions ou déjà fait des rêves prémonitoires, c’est dire qu’il y a dans notre nature profonde, une part de spiritualité qui n’est pas issue d’une construction mentale. L’ouverture nécessaire pour atteindre le spirituel et permettre une reliance est imprimé en nous, quel que soit notre niveau de conscience.

Notre cerveau fonctionne comme les galaxies.

La matière première de la vie (CHON) est donc issue des étoiles et notre cerveau fonctionne comme les galaxies, d’une façon analogique. Tout comme notre structure anatomique, subatomique, énergétique et quantique, qui a également le même fonctionnement.
Au niveau subatomique de notre constitution, se trouvent des portes qui donnent des accès vers les galaxies. Prenons l’exemple de la pensée : lorsqu’une personne pense, la pensée se construit au niveau subatomique avant de se libérer dans l’ensemble de l’univers. Il y a un effet compressif dans la construction de la pensée qui fait que lorsqu’elle est suffisamment compressée, elle est libérée dans une sorte d’explosion qui retentit dans tous l’univers à une vitesse luminique. Cela revient à considérer qu’il faut passer dans l’infiniment petit pour aller dans l’infiniment grand.

700 000 univers nous entourent.

Nous avons vu précédemment que le voyage de la conscience est un système énergétique, avec des flux luminiques, qui nous permet d’atteindre les galaxies : ce n’est pas notre corps physique qui permet le voyage. La reliance entre l’homme et le cerveau résulte donc de l’énergie que l’homme peut libérer pour pouvoir voyager plus ou moins “loin”. Être relié avec d’autres univers et alors fonction de notre choix. Plus notre pensée est expansée, plus l’énergie libérée est importante et plus la réponse à l’énergie envoyée est importante. Il s’agit d’une réponse instantanée en fonction de la projection qui est faite de l’univers, selon son propre filtre. En effet, si dans notre pensée nous déterminons que l’univers se limite à notre village, alors notre univers est le village et nous n’irons pas interroger/comprendre/voyager plus loin que le village. De même, si nous choisissons que nous faisons parti des 700 000 univers, nous pouvons voyager en conscience à travers tous ces univers. Pour cette raison, le parcours initiatique de la Sephiroth permet déjà de voyager en conscience afin de mieux appréhender et former sa pensée à rejoindre la première porte de notre univers, en visitant notre propre système solaire.

Être en reliance avec son environnement pour ouvrir sa conscience.

Être en reliance avec son environnement proche est une première étape avant de prendre conscience de son univers éloigné.
Les végétaux ne sont pas uniquement là pour nourrir le corps physique. Les végétaux et les minéraux ont une conscience qui leur permet d’être reliés à une planète ou une partie de la galaxie et ils possèdent une empreinte énergétique particulière issue de l’information induite par leur origine stellaire. Pour cette raison, la plante ne choisit pas d’agir sur tel ou tel chakra, l’information est déjà contenue dans ses cellules. 
Les végétaux et les minéraux sont des supports qui transmettent de l’information à l’humain dans l’objectif d’élever sa conscience.
 Être en reliance avec son environnement, permet de capter l’information que nous communique la plante sur les plans de la conscience et du divin (et pas uniquement sur le plan physique = alimentaire). Si nous ne développons pas cette capacité à développer notre pensée sur ce principe-là, la pensée n’ira pas plus loin que la représentation que nous nous faisons de la plante (univers = village et plante = nourriture). Tout commence par considérer la plante ou le minéral en tant que support d’information qui va apporter quelque chose sur le plan spirituel. Chaque plante/pierre ramassée en conscientisant qu’elle vient d’une partie éloignée du cosmos, permet de se relier au Cosmos et d’élever sa conscience.

Qu’en est-il du règne animal ? Les animaux sont présents pour créer l’harmonie dans la nature et nourrir l’humain au niveau constitutionnel en apportant des protéines, en revanche, ayant leur propre chemin spirituel, ils n’apportent pas de messages spirituels à l’homme, car ils ont à vivre leur propre évolution. Certaines races d’animaux ont choisi dès le départ de s’incarner pour aider les Humains (ce qui n’est pas le cas des animaux sauvages). Le problème de consommer des animaux tient du fait que la plupart des humains ne conscientisent pas que l’animal est stoppé dans son évolution spirituelle lorsqu’il est mangé. Pour être juste, il faut conscientiser que l’animal donne sa vie pour nourrir physiquement l’homme, en dépit de sa propre évolution. En revanche, la surconsommation est inutile est irrespectueuse, pour l’homme et l’animal. L’élevage en batterie en est un exemple, car cela amène du prâna faible qui ne nourrit pas le corps correctement, ce schéma est nuisible.

"Tout ce qui est en haut est en bas".

L’homme doit être en reliance avec son environnement, car son environnement est là pour lui transmettre de l’information qui vient des étoiles et qui permet d’augmenter son ouverture de conscience.
Conscientiser les bienfaits thérapeutiques d’une plante, conscientiser l’information contenue dans les pierres, s’en servir de support de méditation, tout cela augmente la taille et la luminosité du canal central qui sert de lien informationnel avec les mondes subtils et les autres planètes/galaxies. Cela permet de se relier au Cosmos et à la Source. Lorsque nous conscientisons ces reliances, la phrase “Tout ce qui est en haut est en bas” prend réellement tout son sens.

L’homme est aujourd’hui faiblement lié au cosmos, et le seul moyen pour lui de retrouver l’information qui lui permet de se relier au cosmos est de la puiser dans son environnement à travers les plantes, les minéraux, à travers Gaïa. Par exemple, le simple fait de trouver un paysage beau émet une vibration d’amour pour Gaïa et cette fréquence est comme un filament qui se réactive et permet de rétablir sa reliance au cosmos. Tout comme comprendre qu’un chou romanesco possède toute la structure d’une galaxie.

romanesco_broccoli___fractal_vegetable_by_photographybypixie_d5w6mrt-fullview
L'incroyable structure d'un chou romanesco rappelle celles des galaxies

L'homme doit sortir de son monde intérieur pour comprendre qu'il est également à l'extérieur de lui-même.

Nous devons comprendre l’importance du rôle de l’Humain sur Gaïa, la puissance de notre pensée et la force de nos reliances. Nous avons des outils à disposition pour nous reconnecter (la conscience, l’amour), cela permet d’être mieux avec nous-même, notre environnement, notre planète d’origine, le Cosmos … Et le Divin. Le Divin est la façon que l’Homme à d’avoir à la fois les pieds sur Terre et la tête dans les étoiles, car nous sommes des êtres multidimensionnels qui agissons sur plusieurs plans tout en étant incarné sur une planète. 
Toute la difficulté est de nettoyer sa conscience et l’ouvrir afin d’expérimenter et comprendre via des voyages de la conscience pertinents.
 Le seul paramètre limitant de cette compréhension est fonction des schémas de chacun. L’Homme doit sortir de son monde intérieur pour comprendre qu’il est également à l’extérieur de lui-même. S’émerveiller d’une chose extérieure à soi est un sentiment beaucoup plus fort que de s’extasier de quelque chose que nous avons en nous : c‘est une forme de Sagesse.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Élixirs de Sagesse

"Il est naturel de suivre son chemin de vie, c'est la raison pour laquelle ce site existe." Une sagesse | Les informations offertes sur ce site vous sont proposées par l’intermédiaire d'Elise et Serge.

Laisser un commentaire