• Post category:Récits
  • Reading time:10 min(s) read

Les méridiens étoilés

"Voilà pourquoi bon nombre d'entre vous sont émerveillés par la Nature."

Arrivé dans le quartier chinois, je cherche désespérément cette petite échoppe qui propose des cours d’acupuncture, mais les rues étroites où l’on se bouscule me désorientent. Ici, tout attire le regard, des lampions rouge qui se balancent dans les airs à l’architecture stylisée et colorée des différents magasins. Les parfums de la cuisine asiatique, ainsi que le brouhaha, attisent mes sens. J’arrive enfin au rendez-vous. Lorsque je passe l’entrée, une petite cloche retentit, signalant mon arrivée. En refermant la porte en bois, j’aperçois dans la vitrine un petit trident en argent, déposé sur un coussin de velours. Il attire mon attention au milieu des innombrables bibelots et instruments utilisés dans la médecine chinoise. Madame Xing surgit de derrière une tenture et me salue :
“Tu es en retard, viens.” Je m’excuse et la suis dans la salle de soin.
“Allonge-toi, sur la table de massage. La première étape est que tu ressentes où sont situés les poins de méridiens.”
Lorsque je sens l’aiguille s’enfoncer au sommet de mon crâne, je me retrouve comme paralysé et des millions d’images s’entrechoquent dans mon esprit jusqu’à apercevoir une plage. 
Nous nous retrouvons tous les deux.

Un homme muni d’un trident souffle dans une conque sortie de sa poche. Au loin, nous apercevons une forêt entourée d’un champ de force. À l’appel de la conque, une personne traverse le champ de force et vient à nous. Son visage ressemble à un masque africain. Une femme arrive et amène avec elle trois chevaux à tête de chameaux. Nous nous installons sur les montures et traversons le champ de force en suivant notre guide. Personne ne dit mot. 
Nous longeons la mer, le sol est recouvert de sable blanc et des arbres forment une sorte de forêt. Nous nous retrouvons face à un paysage à couper le souffle. L’endroit est magnifique, l’harmonie est totale, cela ressemble aux montagnes toutes douces des Météores, mais au bord de l’eau. 
Nous passons à travers un canyon, dans une gorge ombragée bordée par un ruisseau. La végétation est luxuriante et apaisante. Nous continuons notre promenade en passant sous une arche qui nous oblige à baisser la tête, puis nous nous retrouvons dans un espace qui fait penser à un cirque de l’Afrique Australe, une grande cascade dévale la montagne. Sa brume se dissipe doucement en nous rafraîchissant. Nous empruntons un sentier à flanc de montagne et arrivons en bas, face à la cascade. Le fleuve s’écoule paisiblement, il y a des arbres et des cultures semblables à des rizières. 
Le groupe fait halte et l’homme nous demande de descendre de nos montures. Il ressort sa conque et souffle à l’intérieur. Le paysage se modifie et nous voyons apparaître les habitations et les gens qui peuplent ce monde. Les maisons sont construites à flanc de montagne, très travaillées. Nous rentrons à l’intérieur d’une grande grotte dont la paroi est ouverte sur ce paysage époustouflant. La vue sur la cascade et la vallée en contre-bas est magique.
L’homme s’installe sur le sol et nous invite à faire de même, puis il prend la parole : 

” Vous êtes dans le monde de Beh’ling’ awa. Qu’avez-vous retenu du voyage ?”
Et je me surprends à répondre :
“- Et bien que … la nature était parfaitement harmonieuse et que cette harmonie permettait de protéger le peuple et que… cet endroit est juste un endroit magnifique… Je me suis aussi posé la question de savoir si votre monde était connecté aux Météores ou à l’île de Pâques. 

– Voyez ce monde comme un grenier de création. C’est à partir de ce monde-là que sont crées d’autres mondes et que sont organisés différents lieux sur votre planète. Vous avez évoqué l’île de Pâques et les Météores, sachez que nous sommes la cause de la géographie et de l’harmonie des lieux qui existent sur la Terre. 
Nous créons des étincelles qui ont l’essence de ce monde et qui ont pour fonction de retranscrire une parcelle de notre monde dans le vôtre. C’est pour cela que vous retrouvez, ici, la beauté similaire à celle de votre planète. Tout est question d’organisation et de signature énergétique. Nous sommes comme des agriculteurs de paysages, des façonneurs de paysages et de créations, selon les vraies lois de l’univers. Pour cette raison l’harmonie a existé dans votre monde et est toujours présente, en certains points, mais l’on s’est aperçu que dans d’innombrables lieux, vous avez étouffé cette étincelle de création et cela a engendré un désordre.

Voyez ces étincelles comme des points d’interconnexion dont l’objectif final est de créer une harmonie, une beauté globale, ce qui définit précisément Gaïa. Voilà pourquoi bon nombre d’entre vous sont émerveillés par la Nature, car ils font face à cette étincelle qui peut être considérée comme une étincelle d’éternité et qui peut, en conscience, développer l’éternité en vous. Mais, lorsque vous l’effacez ou lorsque vous l’étouffez par vos constructions, par vos bâtiments et par votre population, cela crée des perturbations dans le réseau étoilé de votre planète.
Les conséquences des perturbations induisent une diffraction dans l’harmonie de Gaïa or, l’harmonie est une protection. Alors, lorsque vous perturbez cette protection, votre planète devient propice à l’arrivée de bon nombre d’êtres qui sont susceptibles de nuire et de s’installer plus aisément. 
Nous avons conscience de l’état de votre monde et il est temps, maintenant, de régénérer ces points étoilés. Puisque l’harmonie est une des lois de l’univers, il faut rééquilibrer cette loi pour éviter d’augmenter la diffraction. L
es points étoilés de Gaïa sont connus pour beaucoup d’entre vous, sachez qu’il existe aussi un fractal de cette cartographie dans votre corps et qu’il correspond à vos méridiens. 
Si vous voulez œuvrer de façon pertinente dans le rééquilibrage de ces points, il faut agir sur ce que vous appelez vos “méridiens chinois”.
 Cette connaissance à été révélée il y a longtemps par notre peuple et beaucoup sans souviennent sans en connaître l’origine.

– D’accord. Donc, nous avons à l’intérieur de nous, les mêmes points étoilés que sur la planète et ce sont ces mémoires que votre peuple à installé dans nos méridiens.
– Oui. Comprenez que ce n’est pas une seule mémoire, mais une connexion véritable entre vos méridiens et les points étoilés de Gaïa. 
Comprenez la  technique de rééquilibrage : 
Tout d’abord, sachez que tout se fait en conscience. Posez votre intention au sommet de votre crâne, puis au niveau du 3ème œil, vos deux tempes, votre menton, le milieu de vos épaules, la pliure de vos coudes, la paume des mains, ensuite rattachez vous à la pomme d’Adam, puis le cœur, puis sur chacune de vos hanches, votre sexe et reprenez au niveau des genoux, les chevilles, chaque gros orteil, ensuite vous passez sous la pointe des pieds, remontez derrière les genoux, puis le sacrum, remontez la colonne vertébrale jusqu’à votre cou, puis du cou, vous passez derrière les deux oreilles et remontez au niveau de l’occiput jusqu’au sommet de votre tête, puis finissez en remontant jusqu’à votre étoile, pour vous reconnecter à elle.
Faites ce chemin en conscience plusieurs fois par jour en respirant, il réorganisera votre structure et vous réharmonisera. En parallèle, un phénomène se créera et harmonisera également les points étoilés de la Terre. Il est nécessaire de répéter l’exercice deux à trois fois par jour, cela ne prend pas beaucoup de temps. Pour faciliter la visualisation, imaginez un liquide blanc lumineux très puissant qui passe et nettoie tout. Plus le nombre de gens le fera, plus cela sera bénéfique. 
Votre corps doit chauffer, c’est que l’énergie circule. Après quelques jours d’exercice, le mécanisme se fera de façon permanente. 
L’image de la planète apparaît et l’homme nous montre en même temps ce qui se produit sur Gaïa. 

– Ceci est un moyen pour vous de retrouver l’harmonie. Utilisez-le, car c’est de vous et de votre planète dont il est question. Comprenez que vous faites Un avec elle. Sachez aussi, que tout ce que vous imaginez et n’osez même pas imaginer est en interrelation. Votre monde est en relation avec les étoiles et l’explication de la beauté est induite par le regard de celui qui le porte. C’est la création de cette beauté qui amène à la Vie. Comprenez que la beauté terrestre est beauté, car elle est galactique par essence. On pourrait dire que votre monde est comme un réceptacle de toutes les beautés des univers, ce qui se traduit à travers toute la nature présente sur Gaïa, à travers le mouvement des eaux, le vol des papillons, un chou romanesco… C’est la raison pour laquelle il est si important de regarder la nature, puisque c’est une nature qui puise ces origines dans les confins des galaxies. 
– Gaïa est donc constituée des plus belles choses présentes dans les univers …
– Oui. C’est pour cela qu’elle est si belle et c’est pour cette raison que nous y tenons tous. Alors maintenant, vous pouvez repartir sereins puisque vous avez acquis cette connaissance-là. N’oubliez pas de faire l’exercice…

L’homme se lève et tape dans ses mains.

Je ressens ma joue douloureuse et ouvre les yeux sur une Madame Xing qui me donne des claques. 
“Réveillez-vous, l’heure n’est pas à la rêverie, vous vous assoupissez alors que je travaille. Allez, on reprendra demain, rentrez chez vous”.
Encore tout hébété de ce que je viens de vivre et sans pouvoir dire un mot, je ferme la porte derrière moi et observe, dans la vitrine, le même trident que j’ai aperçu lors de mon rêve. A côté du nom de Madame Xing, une étoile.  

 

Exercice de rééquilibrage des méridiens étoilés.

Élixirs de Sagesse

"Il est naturel de suivre son chemin de vie, c'est la raison pour laquelle ce site existe." Une sagesse | Les informations offertes sur ce site vous sont proposées par l’intermédiaire d'Elise et Serge.

Laisser un commentaire