Him'ba'hinia l'Enfant-Dieu

Ouvrez les yeux, il est temps.

Nous arrivons dans ce qui semble être la savane, entourés d’herbes hautes. Au loin, des montagnes très pointues dont les sommets sont recouverts de neige. Un Rhinocéros s’enfuit lorsque nous atterrissons. Un homme noir, une lance à la main, vêtu d’un pagne en raphia et d’un grand masque coloré vient rapidement dans notre direction en poussant des cris. D’autres hommes, cachés dans l’herbe, se dévoilent et nous encerclent. Un très grand éléphant se dirige vers nous, il est monté par une femme qui semble être la cheffe. Elle s’arrête devant nous et nous demande qui nous sommes.
 Nous venons de Gaïa et avons été envoyés par notre hiérarchie.

La femme nous regarde avec de gros yeux, fait demi-tour sur sa monture et nous comprenons que nous devons la suivre. Tous les gardes se mettent en ligne en formant un couloir que nous empruntons, fermant la marche derrière nous. Nous dévalons une colline et apercevons un très grand village en contrebas. Un scorpion géant monté par un homme garde l’entrée. Une fois la porte du rempart de la ville passé, les gens autour de nous s’arrêtent, curieux de nous voir ici. La femme descend de son éléphant et nous demande de la suivre à travers l’entrée d’un temple creusé dans la roche, entouré de colonnes et surmonté d’un chapiteau. À l’intérieur, nous sommes protégés du soleil et l’air est plus frais. La femme s’assoit sur un grand trône et nous prenons place en contrebas. Une couronne repose sur sa tête. 

 Bonjour. Merci de nous recevoir.
 Que faites-vous là et que voulez-vous ?
 Nous sommes des messagers en provenance de Gaïa. Notre hiérarchie nous a communiqué les coordonnées de votre planète. Avez-vous une leçon à nous donner par rapport à l’élévation de Gaïa et l’élévation des consciences des Humains de notre dimension pour l’élaboration du Nouveau Monde ?
 Vous voulez avoir une leçon sur votre monde qui est en perdition ? Vous ne pensez pas que ce soit un peu trop tard ? La leçon aurait dû être donnée il y a fort longtemps. Sur votre planète, ce que vous évoquiez comme le berceau de l’humanité, le berceau africain, était vraiment un lieu de sagesse et d’harmonie. Et maintenant, vous voulez recevoir une leçon ? Une leçon suite à la destruction que vous avez apportée à ce lieu et à tout ce qui s’y rattachait ? Vous avez développé tout l’inverse de la sagesse pendant toutes ces années, vous avez développé l’esclavage, vous avez maintenant les conséquences de l’esclavage pour être devenu vous-même esclaves et vous venez nous voir maintenant ? Alors oui, si vous voulez une leçon vous allez en avoir une. Vous êtes en train de la vivre, la leçon sur ce que vous avez vécu est en train d’être réalisé : c’est celle que vous avez produite.
Au lieu de voir en chacun de vous la sagesse, vous avez uniquement vu le profit. Est-ce que vous avez compris ? Par rapport à toutes ces années passées ? Est-ce que vous pensez que le fait d’aller dans un Nouveau Monde ou de lancer cette dynamique va résoudre les problèmes ? Est-ce que la nature humaine a changé ? Est-ce que votre nature à vous a changé réellement ? Parce que vous voyez, dans notre monde, nous n’avons pas changé grand chose, nous avons conservé notre nature d’origine et nous réussissons à vivre, à continuer à appréhender le divin à travers chacun d’entre-nous. Comme vous avez pu le voir, les animaux sont en harmonie, ce ne sont pas nos esclaves, ils nous aident et apportent leurs qualités ainsi que leurs habilités, et nous, nous leur apportons ce qu’ils n’ont pas, à savoir la compréhension de notre fonctionnement. Par cela, nous vivons en harmonie. Alors franchement, si vous voulez une leçon, j’ai envie de dire qu’il est trop tard, mais puisque vous êtes venus ici, nous allons pouvoir essayer de faire en sorte que vous puissiez repartir avec une notion qui vous permettra de ne pas faire les mêmes erreurs que celles qui ont été commises avant. 

La leçon est la suivante. La seule chose que vous n’ayez pas comprise, celle qui est la plus importante, c’est que vous avez toujours cru être au-dessus de tout. Vous vous êtes pris pour des Dieux, vous vous êtes pris pour des être supérieurs, supérieurs même à votre planète, à votre Gaïa. En définitive, vous vous êtes accaparé des choses qui ne vous appartiennent pas et que vous tenez pour acquis. Maintenant, vous subissez les conséquences de ce déséquilibre et vous pleurez, alors que vous n’êtes que le fruit de votre propre déséquilibre. La leçon est très simple, elle a été dite dans vos textes sacrés, elle est train d’être vécue par chacun d’entre-vous. 
Au fil de tous ces siècles, vous avez semé la disgrâce, vous avez semé une notion artificielle qui ne rentre pas dans l’équilibre et maintenant vous récoltez.
 Alors, ne soyez pas effrayés de la récolte, ne soyez pas effrayés de ce que vous avez aujourd’hui, parce que c’est juste le résultat des tous ces siècles de culture. Vous avez oublié l’essentiel. Vous vous accaparez tout et au lieu de développer une harmonie entre tous, vous développez l’inverse : le pouvoir. Et le pouvoir sème le chaos. Alors maintenant, choisissez de changer ou acceptez le chaos puisque c’est le fruit de votre travail, le fruit de vos pensées. Prenez conscience que si vous changez pour un Nouveau Monde, il faut que vous soyez nouveaux vous aussi : nouveaux dans votre conscience, nouveaux dans votre façon de penser, nouveaux dans la façon de considérer le sol sur lequel vous êtes. Il faut tout changer. Changer et comprendre que la Vie est dans l’autre et que nous sommes tous Un.
Voyez notre peuple, nous sommes tous solidaires. On pourrait même le considérer comme une fourmilière, puisque chacun sait ce qu’il a à faire pour le bien de l’autre. Que cela soit au niveau des animaux, au niveau des êtres qui vivent ici, au niveau de la planète aussi : nous sommes tous en échange permanent, en équilibre permanent pour un bien-être global. Vraiment, pour un bien-être global.

Si vous me voyez assise sur le trône, c’est simplement pour que vous puissiez comprendre, de votre point de vue, que hiérarchiquement nous sommes plus élevés que vous, mais le trône n’existe pas, car je suis à l’égale des autres. Et, pour que vous compreniez bien la leçon, je suis obligée de me mettre dans la position du professeur, en position supérieure à vous, ce qui est le cas d’ailleurs. C’est un des schémas que vous avez pour comprendre les choses. Maintenant, je vais vous montrer la vraie facette de notre vie, la vraie facette de notre village.  

Le trône se modifie, puis disparaît. Le temple est toujours présent. Nous précédons la femme, les gardes nous laissent passer. Lorsqu’elle sort, les enfants, heureux, courent dans sa direction. L’un se jette dans ses jambes et les enserre de ses bras. Les gens sourient à son passage. La femme nous dit : 
 Regardez. La Vie, elle est là. La Vie est sans hiérarchie, la Vie permet de comprendre chacun et lorsque quelqu’un a envie de ressentir ou exprimer le bonheur, il le fait comme cet enfant. Il n’y a rien de plus simple que de se comporter comme un enfant, puisque à l’origine, nous sommes tous des enfants. Le passage adulte, comme vous dites, est un passage de fracture parce que vous perdez tout : la magie de l’enfance, la reliance avec l’ensemble de vos proches, vous perdez la notion du divin sous des concepts erronés et vous perdez votre vraie nature. Alors oui, vous pouvez nous considérer comme des enfants, mais nous sommes des enfants-Dieux et nous grandissons à travers ce concept-là et l’avantage de tout ça, c’est que la justesse est permanente, il n’y a pas de mensonges. Il n’y a aucun de ces concepts que vous avez développés pour des questions de pouvoir, nous sommes comme des enfants dans une grande récréation, dans le respect de chacun. Alors oui, cela peut paraître étrange dans ce que vous comprenez, puisque cela va à l’encontre de ce que vous apprenez depuis longtemps, mais pour conserver une pureté d’âme, c’est un des moyens les plus faciles. Voyez ce monde comme un monde de création, un monde dans lequel vous pouvez puiser de l’inspiration si vous le souhaitez, si vous voulez vraiment avoir une vraie harmonie, et même plus que cela : la vraie compréhension de la Vie. Comme nous faisons parti d’un tout, aucun des membres de ce tout ne manque et rien ne lui manque, ce qui fait que nous sommes sur un pied d’égalité.
Regardez autour de vous, il n’y a rien de dérangeant, il n’y a rien de nocif, rien d’agressif, que ce soient les animaux, les scorpions … Chacun vit en harmonie et cette vibration-là permet d’avoir une connexion permanente avec les forces invisibles, celles que vous appelez Dieu, la Source ou autre. Nous, nous appelons simplement cela : la Vie. Alors retenez bien ceci, prenez exemple et comprenez bien que le Nouveau Monde est la responsabilité de chacun. Ouvrez les yeux, il est temps.

 Merci… Quel est votre nom ? 
 Mon nom est Him’ba’hinia et ne l’oubliez pas. Sachez qu’il est source de plénitude. Appelez cet article Him’ba’hinia L’enfant-Dieu.
 Merci beaucoup de ce message, très juste et très sage qui fait prendre conscience de beaucoup de choses et qui changent des standards que nous entendons habituellement, à savoir que le Plan est en train de se faire… ce qui a presque tendance à nous fait oublier que oui, il y a encore tout le travail à faire et que nous-même, nous ne sommes pas encore dans l’équilibre. Merci d’avoir remis les pendules à l’heure.
 Je prends la mesure de vos mots, prenez la mesure des mots qui ont été dit également. Si vous avez le souhait de prendre pour exemple notre monde, dans votre Nouveau Monde, regardez bien la simplicité de son fonctionnement. Voilà. Nous allons vous raccompagner maintenant.
 Merci.

Nous ressortons de l’enceinte et sommes escortés jusqu’à notre point de départ. Nous observons autour de nous, que toute la nature est différente, comme si le village avait changé. La végétation est verdoyante et luxuriante, il y a de nombreux arbres et tout est disposé en cercle, rappelant le principe de la fleur de vie. 
A-t-on changé de compréhension pour s’apercevoir que même dans les lieux arides tout pousse, car cela est fait dans l’harmonie ?
 Tant que nous n’avions pas reçu ces mots durs et justes et malgré tout le travail que nous faisons, nos schémas mentaux encore présents ne nous permettaient pas de prendre la pleine mesure du changement qui doit être orchestré dès maintenant. Désormais, nous avons le sentiment de pouvoir voir plus grand, plus clair, plus juste. 

Élixirs de Sagesse

"Il est naturel de suivre son chemin de vie, c'est la raison pour laquelle ce site existe." Une sagesse | Les informations offertes sur ce site vous sont proposées par l’intermédiaire d'Elise et Serge.

Laisser un commentaire